Carnet de route

Journal de raid Thabor Ecrins avril 2016

Le 17/04/2016 par Groupe Jean-Louis Roquefeuil

 

Journal du Raid Thabor les Écrins d'Avril 2016

Dimanche 17 Avril 16

 

Voyage sans encombre. De 6h30 à 16h30, jusqu'aux derniers hameaux de Nevache.

Montée sous une pluie fine, au refuge Laval (2022m), très bon accueil.

 

Mardi 18 Avril 16

 

7h petit déjeuner: Yaourt maison et confiture de myrtilles, la journée commence bien !

Départ 7h40, objectif, pointe des Cerces. Nous chaussons à 2030m, la neige de la nuit a blanchi le paysage. La journée s'annonce bonne, montée au lac de Beraudes, 2504m par la rive droite du ruisseau des Beraudes. Neige assez légère, les traceurs alternent. Lac et petite pause à 9h. Nous contournons par la rive gauche pour rejoindre le col de Montouze 2726m. Les pentes sont moins raides que la rive droite du lac. Des coulées de neiges tombent régulièrement. Petit replat avant d'entamer la montée finale sur la pointe des Cerces. Longue pente régulière. Arrivée au col sous le rocher de la Sauma, superbe ! Derrière il y a du gaz.

Couteaux, puis crampons pour rejoindre la croix qu'on retrouve au sommet (3098m)

11h15

Très bonne descente pleine pente. Guillaume renonce au premier couloir fermé par une congère trop grosse. Descente par le vallon des Sagnes.

La neige se transforme. Elle est lourde mais skiable.

Retour au refuge à 13h15 environ. Soleil pour faire sécher nos affaires sur la superbe terrasse du refuge Laval.

Douche bienvenue. Sieste et lecture. Pour finir, cuisses de canard et fromage de notre pays! Qui l'eût cru! Et offert par le gardien, le tord-boyau

"Achillée"

 

 

Mardi 19 Avril 16

 

7h: petit déjeuner comme la veille avec un cake aux noisettes. Départ 7h40 vers le rocher de la grande tempête, avec une escale au refuge des Drayères (2180m) car la neige manquait sur l'itinéraire programmé. On a ainsi pu alléger nos sacs.

D'abord du vent, mais toujours grand beau comme pressenti par la météo.

Des doutes sur le pic que l'on confond d'abord avec une pente raide fascinante, puis avec un pic parsemé de pierres façon grand "Rocher Suchard", celui avec les éclats de noisettes. Le barde cartographe Jean-Louis tranchera le débat, Le Rocher de la Grande Tempête est un petit truc pas trop impressionnant.

Longue approche puis ascension de la crête en crampons. Petit déjeuner au pic puis descente par le même chemin sauf deux bourreaux des skis, qui frotteront un peu les cailloux dans la face ventée.

Puis descente en neige vierge, poudreuse, un peu chauffée, coquine.

Avant le refuge, Solène, Eric, Lionel et Guillaume rallongeront la sortie à coups de : "et si on allait là" et de : "là ça a l'air bon" ou de: "ici c'est plus blanc", Bêlant comme la chèvre de monsieur Seguin.

Allant finalement découvrir un petit dôme accueillant.

"Plus loin c'est toujours mieux", conclura Eric pour les décider à redescendre.

Arrivés au refuge, 2€ la douche, mais on en a eu pour notre argent, Bières de 50cl, merveilleuse vue depuis les chambres, et les toilettes. Bricolage lunettes, crampons, chaussons et feu de bois dans le poêle Godin, une entreprise fouriériste chantera notre barde utopiste. Dont le couvre chef exotique intriguera la petite fille hollandaise du refuge: "Tu as bobo, et tu as un bonnet"

"Non un béret" rectifiera notre Pyrénéiste l'enchantant d'une chanson. Alors qu'Alain faisait la sieste dans le petit carré marocain, la gamine, très vive fut qualifiée d'aluzerpide par le barde occitan, c'est à dire vive comme un lézard.

"Soupe poireau patates+ rab, Porc au vin et polenta, pana-cota myrtilles et fromage à croûte moisie"

sera la goûteuse litanie de notre hôte pétulante, fromage qui emportera le suffrage de Jean-Louis Michel, le caséologue. (merci wiki;)

 

 

 

Mercredi 20 Avril 16

 

Ce matin, réveil matinal (6h). Il fait beau, ça ne doit pas durer, alors nous avons pris hier la décision d'aller au Thabor (3178m) en modifiant d'une journée le programme.

7h15 notre petite équipe se met en marche.

La neige porte bien, nous avançons rapidement et bientôt nous sommes au col des Muandes (2727m). Là, Guillaume et Jean-Louis se font une petite descente de 150m avant de remonter au col.

Le reste de l'équipe préfère passer par les crêtes. La trace est faite par un guide et ses clients. Le parcours en traversée est magnifique, un peu exposé tout de même, mais il est encore tôt, et la neige est stable. Nous retrouvons Guillaume et Jean-Louis qui nous attendent au col. Puis nous continuons tous ensemble notre ascension vers le Thabor. Quelques pentes à négocier, des traversées, le parcours n'est jamais difficile et le paysage qui nous entoure vraiment magnifique. Nous revoyons la Barre des Écrins, La Meije et ce beau massif des Écrins. Encore quelques pentes à négocier et nous arrivons à la chapelle puis au sommet du Thabor (3178m). 4h30 d'ascension, panorama splendide, les portables passent, les messages fusent!

Repas à la chapelle.

Puis descente sur une neige moyenne au départ qui s'améliore par la suite. Eric qui est déjà venu nous indique la direction du refuge. Après une bonne descente et une bonne traversée, il faut repeauter pour remonter 100m. Il y a encore de la distance et les jambes de chacun commencent à être lourdes. Il est temps d'arriver, mais le refuge met du temps à apparaître. Enfin le voilà! Blotti derrière une croupe neigeuse. Après une bonne bière, et la corvée d'eau faite (pas d'eau au refuge il faut aller en chercher avec des jerricans au lac 150m plus loin). Nous prenons un repos bien mérité en attendant le repas. encore une belle journée et un beau sommet réalisé.

 

 

Jeudi 21 Avril 16

 

A 6h30 ce matin au refuge du Thabor (2502m) : Aucune précipitation, ni pour déjeuner, ni pour partir, un brouillard épais entoure le refuge et les sommets alentours. En attendant que ça se lève, plan B la préparation avec la proposition du gardien de faire la Pointe de Terre Rouge (3080m) par le col du Cheval Blanc avant de rejoindre le refuge de Re Magi (1765m) où nous sommes attendus. Nous décollons du refuge du Thabor à 9h avec nos gros sacs.

Ça se dévoile et les photographes mitraillent (le brouillard qui déborde au dessus d'un barrage vers la vallée). Nous sommes au sommet vers 11h. Bon ski sur la pale sommitale de la Pointe de Terre Rouge. C'est en traversées que nous atteindrons le col du Peyron (2851) qui nous mènera vers la vallée étroite. Petite pause casse-croûte à midi avec le brouillard autour de nous.

Avec cartes et boussoles, les guides nous mèneront dans la vallée, et la consigne "on reste groupés". La neige est lourde et il faut bâtonner!!

Il faudra déchausser vers 2100m et porter nos skis pendant une heure pour arriver au refuge (1765m) où nous sommes fort bien accueillis vers 14h. La bière, les panachés et les jus de fruits sont savourés. menu aux petits oignons et consistant avec tiramisu arrosé de vin blanc offert par Jean-Louis Michel pour son anniversaire.

 

 

Vendredi 22 Avril 16

 

Après une agréable nuit au refuge Re Magi et bon accueil, nous partons vers 7h30 en direction du col du Vallon (2645m) sur les conseils d'un guide très sympathique.

Remontée skis sur le dos pendant une bonne demi-heure sur la piste du mont Thabor. Montée très agréable vers le col Vallon, très bel environnement, arrivée au col vers 10h.

Le temps couvert au départ s'est amélioré.

Descente vers Nevache par un très bon chemin puis descente vers Briançon vers la recherche d'un bon spécialiste de montagne pour l'achat d'un piolet (perdu) et d'un très bon sac pour Solène...

Bref jour de transfert vers le Lautaret.

 

Samedi 23 Avril 16

 

Lever 8h. Quelle grasse matinée!

Au petit déjeuner, c'est Monsieur qui officie. Avec sa voix de stentor, il commente à chaque arrivée d'un hôte le contenu de ce qui a été préparé par Madame. Avec une insistance particulière sur les confitures maison. chargement dans le véhicule et départ pour le col du Lautaret.

Au programme: Col de Laurichard, (2054m DM 650m). Départ à 9h40. Montée dans le brouillard plus ou moins dense. Arrivés au col, on redescend aussitôt mais avec une visibilité assez bonne. Conditions de neige: Pourrie. On reprend le véhicule et on s'arrête peu avant Briançon dans un café sympa pour pique-niquer. Reprise du véhicule, arrêt à Briançon pour contrôle et gonflage des pneumatiques et dans une pharmacie pour permettre à J-L R d'acheter la pommade miracle NOK!

Arrivée vers 14h au chalet CAF de Pelvoux.

Bon accueil, chambres de 4 avec sanitaires attenants. Après la douche, promenade jusqu'au village pour acheter des cartes postales. Guillaume a chaussé ses moufles qu'il vient d'acheter en soldes.

Au retour, chacun vaque à ses occupations: Préparation du sac, lecture de BD... En attente du repas.

Au menu: Salade de chèvre chaud, Hachis-parmentier, fromage, crème aux œufs + poire; encore très copieux, mais on a tout fini...

Bonne nuit en attendant les Écrins.

 

Dimanche 24 Avril 16

 

Petit déjeuner à 6h30 à l'Eychauda. Départ du pré de Madame Carle (1874m) à 8h à ski. 8h20 portage des skis. Un "raccourci" d'été vers le haut du portage avec des traces nous fait passer par une zone un peu scabreuse avec rochers , petits cailloux et glace. Première erreur de la journée. Chaussage de préférence avec les couteaux jusqu'à un col où l'on voit une bâtisse que nous prenons pour l'ancien refuge de Tuckett que nous dépassons allègrement. Les altimètres nous rappellent à l'ordre et nous descendons au Glacier Blanc (2542). Casse-croûte et les vaillants repartent pour le col du Monetier.

Repas 18h30 .

 

Lundi 25 Avril 16

 

-Lever par le gardien à 5h

-Départ 6h; vent à 80 km/h au refuge des Écrins (-15°c)

-Boisson chaude au refuge des Écrins à 8h30 Jan-Louis reste au refuge, les autres vont vers le col des Écrins (9h30).

Nous redescendons les 100m du refuge en crampons et repeautons pour remonter le glacier. Le soleil commence à nous réchauffer et le vent est moins violent.

Après discussion nous nous décidons pour la Roche Faurio (3730m) que nous atteignons péniblement (neige trafollée et trace raide et altitude)

Arrêt 50m sous le sommet; bourrasques violentes deux gants et un sac rattrapés de justesse.

Descente de rêve face à la Barre des Écrins dans une neige excellente.

Redescente du glacier vers le refuge où nous arrivons vers 14h.

Casse croûte et soupe du refuge en regardant descendre à skis un groupe à travers les séracs de la Barre des Écrins: grand spectacle.

 

Mardi 26 Avril 16

 

Hier soir grande discussion sur l'ascension de ce mardi. Sur le papier, c'est le Dôme des Écrins (la météo semble plus clémente) mais le groupe de 5 personnes qui a descendu le dôme ce lundi annonce de la neige croûtée et des plaques (Jean-Louis Michel et moi avions déjà renoncé). Le reste du groupe était de moins en moins enthousiaste sauf Guillaume prêt à suivre n'importe quel groupe y allant. Nous lui avons demandé de ne pas quitter le groupe. Il était très très déçu.

Mardi, réveil et petit déjeuner à 7 h.

Il fait un peu moins froid que la veille mais il y a toujours beaucoup de vent. Nous avons choisi de nous rendre au Pic d'Arsine (3364m), mais irons finalement au col du glacier blanc (3275m). En faisant glisser nos skis, nous surveillons la progression des 4 skieurs partis à l'assaut du Dôme. Nous apprendrons au refuge du Glacier Blanc lors de notre descente qu'ils ont renoncé aux deux tiers du parcours à cause du vent et des plaques.

C'est la fin de notre séjour avec une dernière séance de portage pour rejoindre le véhicule et finir l'après-midi au chalet de l'Eychauda à Pelvoux.

Apéritif offert par Alain et repas bombance.

Demain nous rentrons. Petit déjeuner à 5h45 car Solène n'a pas eu son train à l'Argentière (grève).

Elle a réservé une place dans le TGV Aix/Paris.

 

Mercredi 27 Avril 16

 

Petit déjeuner rapide à 5h45. Chargement du mini bus et départ vers 6h15. Il fait frais (0°c à Pelvoux).

Ça roule bien, Solène prendra son TGV à 10h15 (quelques bouchons à l'entrée d'Aix en Provence).

Nous reprendrons la route après avoir déposé Solène et roulerons au milieu des camions jusqu'à midi.

Arrêt pique-nique. Arrivée à Ibos vers 16h.

Merci à tous et bravo pour cette superbe aventure!

Mille photos ici:

https://goo.gl/photos/XfrgzV3YZi2wYgHw9

 

 







CLUB ALPIN FRANCAIS DE TARBES
46 BD DU MARTINET
65000  TARBES
Contactez-nous
Tél. 05 62 36 93 23
Permanences :
mercr 15:00-18:00 vendr 18:30-20:00
Agenda