Carnet de route

Oh! Oô, Haut et beau!

Le 17/07/2016 par Eric Gerardin

Enfin un beau WE annoncé et nous sommes 8 à partir pour le Luchonnais: Jean-No, Philippe (le père), Philippe III, Geoffrey, Thierry, Pascal, Romain et moi. Le terrain est familier mais la piste du lac d'Oo a été refaite et c'est un vrai billard sur plus de la moitié. La première étape est de monter en refuge et pour une fois, nous ne faisons pas une 1ère journée de montée au Portillon. Nous nous arrêtons au refuge d'Espingo en fin de matinée et allégeons nos sacs pour aller grimper sur la voie Emilie au lac ou Gentiane et Côte à côte au Piton d'Espingo. Il fait suffisamment froid et en plus les nuages montent de la vallée. Rien ne nous arrête et la Team Pépino arrivera même en retard au repas du soir. C'est le début des mauvaises habitudes !

Vendredi matin, la 2nd étape est le refuge du Portillon .. pour la soirée car nous comptons laisser les sacs au pied de la face Ouest du Quayrat et grimper. Le froid est glacial et décourage certains. Seule la cordée Philippe, Jean-No, Romain persiste dans son projet initial et s'engage dans la Céréza. Le voyage dans cette face Ouest sera long et complexe. Ils se perdront et se retrouveront dans la couloir des avalanches. A leur tour d'arriver en retard au repas du soir! Les autres choisissent l'option soleil: Philippe III et Geoffrey randonnent sur la crête Literole-Royo-Perdiguere et la cordée Eric-Pascal-Thierry fait la traversée Portillon-Seilh de la Baque (ADinf). L'air est limpide et la surface du lac du Portillon a regelé pendant la nuit. Magnifique!

Pas de séjour au Portillon sans Quayrat, la team Pépino part dans Aqueras Montanhas, la cordée Jean-No-Eric-Thierry dans la centrale Ouest et Philippe relâche en suivant Pascal dans sa tournée des 3000 (Literole-Royo-Perdiguere) et pourra descendre assez tôt dans la vallée.

Dimanche, il faut malheureusement descendre dans la vallée. Nous essayons d'en profiter au maximum: Jean-No-Romain et Eric-Philippe partent pour les Spijeoles par le sentier des mineurs pour gravir respectivement les dalles noires et blanches tandis que Thierry fera le tour par le pic Gourdon et éventuellement les retrouver au sommet  et que Philippe III-Geoffrey descendent directement en faisant une halte au lac d'Espingo pour escalader Emilie. Les Spijeoles se révèleront encore une grande aventure et Romain-Jean-No suivront finalement leurs aînés pour sortir sur l'arête Sud-Est.

La dernière anecdote du séjour: nous avons trouvé une dame à Espingo qui venait de se faire héliporter par le nouvel Hélico du PGHM. Elle avait appeler "room-service" car elle était fatiguée et voulait qu'on lui porte son sac à dos!!!

Pas besoin d'aller très loin pour faire du Grand Alpinisme, le Luchonnais requièrt du physique, du mental, de l'engagement, de l'altitude et de nombreuses possibilités pour sortir des sentiers battus: le sel même de l'alpinisme.

 







CLUB ALPIN FRANCAIS DE TARBES
46 BD DU MARTINET
65000  TARBES
Contactez-nous
Tél. 05 62 36 93 23
Permanences :
mercr 15:00-18:00 vendr 18:30-20:00
Agenda