Carnet de route

We ski de rando en Val d'Aran

Sortie :  Week-End au Val d'Aran du 28/01/2017

Le 28/01/2017 par Eric Galey

Ils étaient 11 skieurs(euses) Alain, Anne, Brigitte,Bruno,Céline, Christian, Eric, Jean-François, Roland, Véronique et Xavier, a avoir affuter leur cares, pour se donner rendez-vous au chalet refuge de Salardu et partager un w-e avec les Colette's raquettistes .

SAMEDI: Le départ de Tarbes est un peu humide (il pleut franchement), et avec le manque de neige actuel, certains se demandent même si il est vraiment utile de prendre les skis . Quelle grave erreur ils auraient fait  ...

Rendez vous avec les raquettistes à Bagergue pour un départ commun vers la cabane de Moredo et peut-être le Tuc des Armèros (2532m) ...

Vu le temps neigeux et la visibilité réduite (la météo s'était pas trompée), vers 2000m le groupe fait demi-tour et rejoint les voitures puis le refuge .

Le refuge est bondé et on s'installe dans le dortoir très convivial, où les matelas sont à même le sol. Après plusieurs ajustements et déménagements habituels, chacun y va de son anecdote de la journée. On discute de la sortie du lendemain avec cartes et bulletins météo.Le Tuc de Parros initialement prévu est annulé, à cause des conditions de neige trop instables. Ce sera le cirque de Baciver et le Tuc de Rosari (2594m) ou le Baciver (2644m)

Il faut dire que l'on a le temps car on est au dernier service de repas à 21h, et il n'est que 19h.

Nous passons le repas dans les conditions normales d'un refuge espagnol, c'est à dire avec quelques décibels dans les oreilles.

DIMANCHE :Le lendemain, nous nous dirigeons vers le parking d'Ori, au dessus de Baqueira, pour un départ commun avec les raquettistes. GRAND BEAU et 10cm de FRAICHE ... Départ vers les 1ers laquets dans un paysage enfin enneigé. Nous atteignons rapidement le cirque de Baciver encore vierge . Aucune trace à perte de vue, sauf au lointain vers le Marhimanya.

On se dirige vers le col de Rosari. Dépeautage rapide car il y a un petit vent glacial, puis descente sur une pente vierge, en neige poudreuse très légère .Le rêve ... mais un peu court. L'élan nous amène jusqu'au milieu du cirque. . On ne peut pas en rester la... Il fait toujours grand beau, pas de vent, neige de rêve. On décide d'aller au Baciver qui est juste devant nous , de l'autre côté du cirque. Il commence à être parcouru par plusieurs colonies de fourmis parmi lesquelles il y a sûrement nos raquettistes adorés.

Premier ressaut puis montée de la pale finale. Ce versant est au soleil et la neige commence à transformer. La pale de descente est légerement plus pentue et surtout plus longue que la précédente. Après la poudreuse froide , on se met à espérer une descente sur une neige légèrement transformée genre moquette ... Tout le monde arrive au sommet à son rythme. Panorama exeptionel :glacier de l'Aneto, Parros, Maubermé, Barlonguère, Valier, et c'est reparti pour une autre descente prometteuse. Les adeptes des grandes courbes se lancent les premiers : Raté ! La neige et le relief sont très irréguliers et il faut éviter les pièges. On est quand même content parceque on est au soleil !

Après quelques errements pour choisir le meilleur endroit où faire la pause, casse croûte face au cirque et tous ses sommets: Grandiose ...

Apres un rapide sondage , Personne n'est tenté par une 2nde montée au col de Rosari et nous descendons vers les voitures. ça tombe bien car le ciel s'encombre d'un grand voile nuageux qui ne présage rien de bon. L'air se refroidi rapidement et la neige est à nouveau excellente sur la partie basse, au niveau des laquets.

Nous retrouvons nos raquettistes préférés, à la terrase du refuge de Salardu, pour un dernier pot avant le retour à Tarbes. 

Les photos:

 







CLUB ALPIN FRANCAIS DE TARBES
46 BD DU MARTINET
65000  TARBES
Contactez-nous
Tél. 05 62 36 93 23
Permanences :
mercr 15:00-18:00 vendr 18:30-20:00
Agenda