Carnet de route

We vallée d'Aspe (raquette&ski)

Le 05/03/2017 par Colette Amaré

Samedi matin,

9h- Nous nous retrouvons au café d’Urdos, pour certains c’est comme un second réveil ! Mais cette fois, tout en douceur ; Cannelets et Chouquettes Faits Maison sont à l’honneur. Rien de mieux pour appréhender un week-end qu’il convient de prendre «avec des pincettes» car les prévisions météo ne sont pas géniales. Devrons-nous sortir les plans B,C … ?  

10h- Nos 12 motivés sont prêts et bien délestés, crampons et piolets sont restés au parking du Sansanet, et oui on a déjà basculé vers le plan B ; le lac d’Estanes qui reste malgré tout un bel objectif !

Dans un décor féerique, on chausse dès le départ et on traverse le minuscule gave d’Aspe par son petit pont de bois enneigé. On remonte la hêtraie par une sente bien marquée pour déboucher sur la vaste clairière qui laisse entrevoir en contre-bas, la cabane d’Escourets. Il s’ensuit une zone dénudée et vierge de toute trace. L’empreinte du Grand Nord est là ; la visibilité se réduit, notre trace s'approfondie et la bise qui se renforce va nous contraindre à faire un demi-tour exprès, dès notre arrivée au niveau du lac !

Le temps que les skieurs dépotent et redescendent prudament, l’ensemble du groupe arrive synchro. à la cabane d’Escourets pour passer un moment convivial dans une attablée franco-espagnole.

15h- On sort de notre « tute » à la vue des perçants rayons de soleil qui nous redévoilent les sommets environnants. Suggestions, propositions, affluent … ET Finalement, un plan C sort du chapeau. Un plan spécial bizoutage, dédié à Stéphanie P. qui a horreur de faire deux fois la même chose… Et du coup nous lui proposons de remonter en direction du lac d’Estanes !

On scinde le groupe en deux, il y a ceux qui rentrent au Gîte du Somport et les autres, les conquistadors du lac d’Estaens ! Une opportunité pour Stéphanie M. de pouvoir découvrir les joies de la glisse du ski de randonnée, après un rapide échange de raquette et de ski avec son binome Sandrine, les conquistadors reprennent la trace du matin sur un rythme expéditif. Arrivés à proximité du lac, ils immortalisent l'instant … La photo qu'ils auraient du fallu faire ce matin, au même endroit !

Une journée remplie de plans B, C.. , mémorable pour nos 2 Stéphanie(s) ou nous frôlons les 1000 mètres de dénivelée positive !

Dimanche matin,

9h- Franck un raquettiste du Grand Sud-Ouest nous retrouve au gîte et oui ! nous sommes 13 maintenant. Le temps est toujours mitigé, il nous oblige à sortir le plan B qui va nous mener sans risque à la ligne de crête frontière qui surplombe le col du Somport en direction de la station de ski de Candanchu ...

Pascal a délaissé ses skis pour ses raquettes format «Grand Canada» et on longe tous la zone protégée de quiétude du Grand Tétras dans un somptueux circuit vallonné et jalonné de pins et de bornes frontières. En face de nous, les sommets frontaliers vêtus de leurs manteaux blancs s'affichent encore plus imposants et arrogants (le Pic d’Aspe) même s’ils ne font partis de nos 3000 pyrénéens.

Notre envie d’aller encore plus loin, nous conduit rapidement sur la zone de ski nordique qui est strictement réservée aux pratiquants et nous sommes priés de rentrer en France !

On se plie aux consignes et sous les regards surpris d'athlétiques skieurs nordiques que nous croisons, nous rebroussons chemin. Très vite, nous repérons une combe enneigée pour nous protéger du vent, cet abri propice au repos et au grignotage est le bienvenu avant de reprendre la trace du retour.

16h- nous sommes au Gîte, satisfaits de notre journée, 12 kms et 570m de dénivelée positive à déguster différents chocolats et à trinquer au pot de l’amitié !

A défaut de soleil, ce week-end fut rayonnant de convivialité ! 

photos

 







CLUB ALPIN FRANCAIS DE TARBES
46 BD DU MARTINET
65000  TARBES
Contactez-nous
Tél. 05 62 36 93 23
Permanences :
mercr 15:00-18:00 vendr 18:30-20:00
Agenda