Carnet de route

Grand WE aux Oulètes et succès au Petit Vignemale

Le 01/05/2017 par Eric Gerardin

Après plusieurs modifications d'inscriptions et donc de réservations, nous sommes finalement 7 bien chargés à prendre le chemin du lac de Gaube et du refuge des Oulètes. Il fait grand beau mais les prévisions météo sont instables pour les 2 jours à venir.

Il y a quand même foule au refuge et nous détonons dans ce groupe de presque 70 skieurs. Je retrouve avec plaisir Emma et Philippe les nouveaux gardiens (qui étaient au Maupas) et la soirée est brève car nous nous singularisons en nous levant les premiers à 5h du matin. Bercés par les bourrasques de vent dans notre dortoir, nous commençons à nous interroger sur la météo initialement prévue. Le temps est gris avec un plafond vers 1500m et du vent arrivant d'Espagne mais il en faudrait plus pour nous décourager. Nous prenons à la frontale le chemin du col des Oulètes en espérant un miracle. Au col, pas de miracle mais uine visibilité quasi nulle côté espagnol et du vent aux environs des 70km/h. Ce n'est pas une descente mais une débacle d'autant plus que je casse mes 2 skis et nous dévalons vers le refuge. Certains partent quand-même (et ne dépasserons pas la Hourquette d'Ossoue) alors que nous rentrons nous mettre à l'abri vers8h30. La journée s'annonce longue car plus personne n'a envie de mettre le nez dehors. Lecture, belote, sieste, discussions au programme de la journée le plus près possible du poële...

Alors que nous nous mettons à table, Laurent transformé en bonhomme de neige et arrivant du Pont d'Espagne fait irruption dans la grande salle. Nous commencions à nous inquiéter! Les prévisions météo ne sont pas terribles pour lundi et nous nous rattachons aux éclaircies éventuellement prévues le matin près de la frontière. Car l'incertitude est grande et nous nous demandons si nous avons bien fait de monter.

Lever à 5h30 pour partir à la voie des séracs au petit Vignemale. Le temps est moyen mais le vent du Nord est faible. Les raquetteurs font la trace et Laurent et moi essayons de ne pas nous faire distancer. Il ne fait pas chaud et les cordées formées, nous attaquons en plein milieu de la glace pour se faire plaisir et moins s'enfoncer. Le piolet traction nous refroidis les mains et la progression dans la neige qui s'épaissit est de plus en plus dure. Je mène souvent le groupe encordé avec Clément et Eric mais Hugues avec Willfried me soulagera par moments. Michel-Colette et Laurent ferment la marche. Les conditions sont potables mais par moments, la progression est très difficile avec de la neige au dessus des genoux.

Après avoir bien transpiré dans cette montée corde-tendue, nous débouchons sur l'arête en même temps que quelques timides rayons de soleil. L'ambiance est terrible, nous rallongeons l'intervalle d'encordement et nous débouchons très rapidement au sommet. Super contents d'avoir sauvé le WE par une belle et classique course d'alpinisme! La descente est plus rapide et lorsque nous arrivons sur le plateau des Oulètes, le ciel se dégage révèlant un Vignemale tout plaâtré et étincelant sous cette luminosité du mois de mai.

Midi: le refuge est vide (excepté les gardiens), ce qui change de la cacophonie de la veille. Nous resterions bien mais malheureusement, il faut redescendre sur terre ou plutôt dans la vallée. Nous remercions Emma et Philippe pour leur super accueil, et tout le reste et je leur souhaite bonne chance pour la saison sachant qu'il vont faire exploser les records de fréquentation. Nous y remonterons, c'est sûr!







CLUB ALPIN FRANCAIS DE TARBES
46 BD DU MARTINET
65000  TARBES
Contactez-nous
Tél. 05 62 36 93 23
Permanences :
mercr 15:00-18:00 vendr 18:30-20:00
Agenda