Carnet de route

Posets (3375m) par l'arête des Espadas

Le 29/08/2018 par Zapparoli Wilfried

Destination Posets

Après avoir modifié cette sortie en juillet, le rendez-vous est pris pour le week-end du 18 et 19 août. Ça tombe bien, tous les voyants sont au vert : une bonne météo, le refuge n’est pas complet et un bon groupe. Nous étions 6 Cafistes à prendre la direction de l’Espagne pour faire l’ascension des Posets par l’arête des Espadas. Le départ se fait depuis le village d’Eriste où, à cette époque, il faut prendre le bus. Une fois déposé au parking, la montée se fait tranquillement vers le refuge Angel Orus. Nous sommes arrivés tôt et à la terrasse du refuge il fait bon. Puis les JAJA et CANA viendront nous réchauffer. Enfin, c’est le bon Sauternes de Christian qui sera savourer avant de prendre un bon repas. Le lendemain matin, nous partirons après 6h30. En effet, malgré plusieurs tentatives, le petit-déjeuner nous sera servi qu’à partir de 6h. Pour les thermos il faut oublier …

Jusqu’à l’Ibon de Llardaneta, nous prenons le GR 11 qu’il faut quitter pour continuer hors sentier. Avant d’arriver sur l’arrête, nous passons sur un plateau glaciaire (Versant Sud des Posets) très sauvage. Sur l’arête, les participants commencent par un aller-retour au Pic des Pavots (3124m), et nous nous équipons. Casque et baudrier. C’est alors que nous commençons à nous diriger vers le Pic des Espadas. Au départ c’est assez facile, les passages deviennent ensuite plus étroits, plus aériens, mais restent toujours abordables. Chacun et chacune cherchent les meilleures prises sur un court passage en III. Puis nous atteignons vite le sommet du Pic des Espadas (3332m) et la Tuca des Llardaneta (3311m). Au Collado Jean Arlaud, les difficultés sont terminées et nous pouvons nous congratuler au sommet. La pose repas est la bienvenue. A 3375m, le panorama est somptueux même si les nuages commencent à fleurir sur les sommets. Puis la descente par la voie normale commence. Il faut encore mettre les crampons et prendre le piolet pour passer un névé tardif. Ensuite ça déroule jusqu’au refuge où l’on récupère nos affaires. On règle l’addition avec un gardien qui nous impose un règlement unique pour les 6. No comment !!! Une fois cette tâche terminée, nous partons pour prendre la navette. On s’arrête à Vielha pour boire un pot puis on rentre sur Tarbes.

Quelle belle sortie, quelle bonne ambiance, quelle belle voie royale pour faire le deuxième plus haut sommet des Pyrénées !







CLUB ALPIN FRANCAIS DE TARBES
46 BD DU MARTINET
65000  TARBES
Contactez-nous
Tél. 05 62 36 93 23
Permanences :
mercr 15:00-18:00 vendr 18:30-20:00
Agenda