Carnet de route

le Pène Sarrière fait peine au derrière

Le 07/10/2019 par Guillaume Labouly

 

 

Rite de passage pour Alpi pas sage

le Pène Sarrière fait peine au derrière.


 

“Je vais passer debout sur la taillante” lançait le frais et courageux Erwan, du haut de son mètre quatre vingt quinze d’adolescence souriante, après avoir réussi la deuxième longueur de la voie classique de la face est du Pène Sarrière…

“Je vais essayer de me mettre debout” m’annonça le même Erwan transpirant et tremblant lorsqu’il s’engageait dans l’étroite taillante, quelques heures d’escalade plus tard…

Et, c’est ce qu’il fit, mobilisant ce qu’il lui restait de fierté et de volonté, se dressant incertain pour dominer deux vertigineux précipices, et l’espace d’un instant, Vivre.

Puis vite ramener les mains au sol, enfin, sur la fine lame minérale forgée dans des creusets de magma, trempée dans quelque mer préhistorique et aiguisée par l’érosion des siècles… 200m de haut, 20 cm pas plus au plus étroit.

    Après les mains, il s’assit inconfortablement et entreprit précautionneusement de progresser tout doucement sur son séant. Effectuant de lentes mais sûres avancées du postérieur, et comme tout bébé qui apprend à marcher, il parvint au bout de l’étroit apprentissage.

L’homme fier découvrit la Confortable Humilité qui fait le meilleur alpiniste: 

Celui qui rentre le soir à la maison ;)

 

Et on a tous fait pareil… Usant humblement nos culottes sur le rocher comme des éléves sur le banc des classes, pour après moult réptations venir vous conter nos exploits!

Merci Alexandre, Virginie, Tom et Pascale pour cette bonne journée.

CLUB ALPIN FRANCAIS DE TARBES
46 BD DU MARTINET
65000  TARBES
Contactez-nous
Tél. 05 62 36 93 23
Permanences :
mercr 15:00-18:00 vendr 18:30-20:00
Agenda