Carnet de route

Mont-Perdu Taillon : Notre p'tit coin de paradis !

Le 01/04/2021 par Colette Amaré

Pour ce rituel circuit dans le massif d'Ordesa nous sommes cette année dans la parité : Alain, Alexandra, Bruno, Colette, Didier, Véronique. On a dû avancer notre départ d’une semaine car le refuge ne pouvait plus nous accueillir le week-end de Pâques et finalement c’est une chance car nous aurions dû l’annuler pour cause de confinement !

Samedi 27/03 : Départ de la station des Espécières, on chemine avec l’autre groupe du CAF mené par Catherine jusqu’à la Brèche de Roland (qui était ce jour là une véritable porte d’entrée vers le mauvais temps). Eux redescendent versant français sous un lumineux ciel tandis que nous, nous cherchons timidement les belles pales aragonaises dans la brume. Par intermittence, le relief se dévoile mais ce n’est pas suffisant pour nous permettre de lâcher nos « fougueux chevaux». A l’approche du cirque de Goriz, la visibilité redevient correcte (on apprécie) car cette année, le passage clé n’est pas enneigé et il faut le dé-escalader.

Dimanche 28/03 : grand dilemme avec le gardien « Ancienne heure ou nouvelle heure ? » et des montres qui ne s’actualisent pas… bref ! Finalement, nous partirons une heure plus tôt que prévu, c’est ça l’imprévu ! Ce bonus nous permettra de bien remplir la belle journée ensoleillée non ventée. Au sommet du Mont Perdu « un pic-nic de pachas à la vue 360° ». Comme il est trop tôt pour se mettre à la terrasse du refuge, on part « en balade » jusqu’au pic Occident de la Cascade pour une vue imprenable sur le cirque de Gavarnie et le massif du Vignemale.

Lundi 29/03 : grand beau temps, on rentre tranquillement au plus facile et au plus direct pour faire au passage le Taillon qui est en condition.

Quelques données :

J1 : Station des Espécières – Goriz + 1320 m 

J2 : Goriz- Mont Perdu – Pic de la Cascade - Goriz : + 1625 m 

Bon regel nocture, faible enneigement autour du refuge, bien choisir son itinéraire de montée dans les gradins, sinon tout passe en couteaux jusqu'au pied du couloir NW du Mont Perdu ou nous avons laissé les skis, couloir en neige dure pas fréquenté d'habitude à cette époque on trouve de bonnes traces. Donc, passage expo. monter avec des personnes autonomes en crampons-piolet (pas droit à l'erreur !) La descente ski en neige dure jusqu'à l'étang glacé ensuite bonne neige de printemps juqu'au pic de la Cascade et au refuge. 

 J3 : Goriz - Taillon – Cabane du Soldat - Station des Espécières  : + 1540 m

Regel nocturne, remontée jusqu'au passage clé du cirque de Goriz avec les couteaux, ensuite tout en ski jusqu'au Taillon et descente du col des Sarradets en neige de printemps jusqu'à la cabane du soldat. Seul bémol, la remontée au col des Tentes, les peaux ne collaient plus sous certaines spatules !   

Hébergement de qualité qui respecte scrupuleusement les consignes sanitaires : Capacité 80 lits, nous étions 12. Dortoir avec sanitaire et douche chaude sans oublier la mytique « saucisse de Goriz » et des gardiens toujours aussi avenants !

La saison de ski s’achève sur un goût d’amertume mais cette délicieuse envie de « reviens-y » est toujours là ! Alors RDV l’hiver prochain pour dévaler les belles pales aragonaises.

Vidéo  clic  Ici

CLUB ALPIN FRANCAIS DE TARBES
46 BD DU MARTINET
65000  TARBES
Contactez-nous
Tél. 05 62 36 93 23
Permanences :
mercr 16:00-18:00 vendr 18:30-20:00
Agenda